Pour bénéficier de nos services, contactez-nous au +22996071186

GOUV_BENIN

Suivre

GOUV_BENIN a publié 108 offres

10 Avis

Noter cette Entreprise ( 4.89 moyenne basée sur 10 Avis )

  1. Suis titulaire d'une licence en Géographie et Aménagement du territoire, je recherche un stage ou travail dans mon domaine

    Equilibre Travail/Vie
    Comp & Avantages
    Management
    Culture et Valeurs
    Par ALOMA Christel

    suis titulaire d'une licence en Géographieet Aménagement duterritoire .Je recherche un stage ou travail dans mon domaine

  2. Salut ! Je suis titulaire d'une licence en droit privé et je suis disponible pour tout emploi...

    Equilibre Travail/Vie
    Comp & Avantages
    Management
    Culture et Valeurs
    Par Elvis Octave

    Salut ! Je suis titulaire d'une licence en droit privé et je suis disponible pour tout emploi...

  3. Je suis un technicien en génie civil (DT/ BTP)

    Equilibre Travail/Vie
    Comp & Avantages
    Management
    Culture et Valeurs
    Par AKOHOUEGNON sèho Alexandre

    Je suis à la recherche d'emploi

  4. Demande d'emploi

    Equilibre Travail/Vie
    Comp & Avantages
    Management
    Culture et Valeurs
    Par Bruno

    Candidature mon niveau d'étude bac G2 voici mon numéro 97147115

  5. Demande d'emploi

    Equilibre Travail/Vie
    Comp & Avantages
    Management
    Culture et Valeurs
    Par Bruno

    Bonjour, Je viens demander d'offre d'emploi avec mon niveau d'étude bac G2

  6. Demande de job ou emploi

    Equilibre Travail/Vie
    Comp & Avantages
    Management
    Culture et Valeurs
    Par HOUNTON Sèdjro Yves

    J'ai eu le Bac ,serie A2. Je réside dans Akpakpa ,plus précisément à Avotrou .Je suis disponible pour tout job ou emploi

  7. Recherche d' emploi

    Equilibre Travail/Vie
    Comp & Avantages
    Management
    Culture et Valeurs
    Par BOSSOU Essenam

    Bonjour Je suis titulaire d' une licence en management international. Je suis a la recherche d'un emploi. Merci.

  8. Recherche un emploi

    Equilibre Travail/Vie
    Comp & Avantages
    Management
    Culture et Valeurs
    Par ADOUKONOU LOPEZ DIAZ OLARINDEY

    J'ai un BACCALAURÉAT serie D, un permis de conduire catégorie B. Je réside à calavi. Je suis disponible pour tout emploi.

  9. Recherche d'emploi au poste de graphiste ou informaticien

    Equilibre Travail/Vie
    Comp & Avantages
    Management
    Culture et Valeurs
    Par GNANHA Bienvenu

    Candidature au poste de graphiste ou d'informaticien

  10. Demande d'emplois

    Equilibre Travail/Vie
    Comp & Avantages
    Management
    Culture et Valeurs
    Par KANDISSOUNON YAROU ZIMÉ EZÉCHIEL

    Bonsoir . Je suis un technicien supérieur en agronomie et je suis à la recherche d'un emploi.

Equilibre Travail/Vie
Comp & Avantages
Management
Culture et Valeurs

GOUV_BENIN

(10)

À propos de nous

Aux origines, la terre de l’actuel Bénin était occupée par plusieurs royaumes. Les plus en vue s’appelaient Danhomé (Abomey), Xogbonou (Porto-Novo), Allada, Nikki, Kouandé, Kandi… .

Les premiers souverains d’Abomey et de Porto-Novo sont issus de la migration Adja-Fon, venue du Togo voisin (Tado). Les autres peuples proviennent de l’actuel Nigéria, Niger ou Burkina-Faso. Ainsi, le pays était jadis un foyer de civilisations anciennes et brillantes, bâties autour de ces royaumes : des cités-États.

Ces entités politiques, bien structurées, étaient pourvues de centres urbains fonctionnels. Elles avaient développé un commerce local, basé dès le XVIIe siècle sur la traite des esclaves, puis sur celle du palmier à huile après l’abolition du commerce négrier en 1807.

Cette économie de traite a favorisé l’installation, le long de la côte (surnommée « Côte des esclaves »), de comptoirs commerciaux contrôlés par les Anglais, les Danois, les Portugais et quelques Français. En 1704, la France est autorisée à construire un port à Ouidah tandis qu’en 1752, les Portugais découvraient Porto-Novo.

En 1863, le premier protectorat français est établi avec le roi Toffa de Porto-Novo qui recherche de l’aide face aux prétentions du roi d’Abomey et attaques des Anglais implantés à Lagos. La même année, Glèlè, roi d’Abomey, autorise les Français à s’établir à Cotonou. En 1882, le souverain du royaume de Porto-Novo signe un nouvel accord de protectorat avec la France qui envoie un « résident français » chargé d’assister le roi.

En 1894, les Français, vainqueurs des rois locaux, ont créé la colonie du Dahomey et dépendances. Le territoire prend le nom du royaume le plus prépondérant et le plus résistant à l’occupation étrangère : Danhomé avec son légendaire roi Béhanzin.

Proclamé République le 4 décembre 1958, le Bénin a accédé à la souveraineté internationale le 1er août 1960, sous le nom du Dahomey. Le pays est connu pour « l’exemplarité » de son processus démocratique entamé en février 1990, suite à la Conférence nationale des forces vives. Depuis lors, plusieurs élections présidentielles, législatives et locales ont sanctionné la dévolution du pouvoir politique. En quinze ans, le libéralisme politique a généré trois alternances au faîte de l’État.

Il a connu véritablement deux vagues de démocratisation, couronnées d’élections dont sont issus les gouvernants. La première remonte à l’aube de l’indépendance avec les élections générales de décembre 1960. Cette période reste marquée par l’inachèvement du mandat du président de la République, balayé par un coup d’État militaire en 1963. En outre, la vie politique souffrait du monolithisme, car très rapidement le nouveau président a inspiré la fusion des partis politiques en un seul officiel : le Parti Dahoméen de l’Unité (PDU). La deuxième vague de démocratisation est en cours depuis février 1990. Sa spécificité est qu’elle s’inscrit dans la durée et permet une stabilité des institutions démocratiques.

Plus globalement, l’histoire politique contemporaine du pays peut être séquencée en trois temps majeurs : le temps de l’instabilité politique, le temps militaro-marxiste, et le temps du Renouveau démocratique.

Le temps de l’instabilité politique marqua les douze premières années de l’indépendance. Une série de coups d’État se suivaient jusqu’en 1970, valant au pays le nom « d’enfant malade de l’Afrique ». L’acte fondateur de cette instabilité est le putsch du colonel Christophe Soglo qui renversa le 28 octobre 1963 Hubert MAGA, le père de l’indépendance, démocratiquement élu.

En effet, avec la nouvelle Constitution adoptée en novembre 1960, les élections générales, tenues le 11 décembre suivant, ont consacré le maintien d’Hubert Maga au pouvoir. Mais profitant des troubles sociaux dans le pays, l’armée prit le pouvoir en 1963. Trois mois après, la gestion du pays fut confiée à un gouvernement civil.

Sourou Migan Apithy devint président de la République et Justin Ahomadégbé son Premier Ministre et vice-président. Une nouvelle Constitution fut adoptée par référendum le 5 janvier 1964. Mais ces deux dirigeants du gouvernement n’arrivaient pas à accorder leurs violons. Le 1er décembre 1965, l’armée les força à démissionner. Pour autant, les civils conservaient le pouvoir. Il échut au président de l’Assemblée nationale, Taïrou Congacou. Peu satisfait de sa gouvernance, Christophe Soglo, devenu général, propulsa à nouveau l’armée au devant de la scène.

Le 22 décembre 1965, il se proclama président de la République de facto. Il fut renversé à son tour par les jeunes officiers militaires le 17 décembre 1967. Le Commandant Maurice Kouandété, cerveau du coup d’État, confia trois jours après les destinées du pays au chef de l’Armée, le lieutenant-colonel Alphonse Alley.

Notre ambition est de mettre à votre disposition les meilleures ressources humaines disponibles et de lui apporter un appui qualificatif pour sa gestion efficiente.

Contactez-nous

C/1132B – Rue 148  Cotonou

(+229) 96071186 / 95723700

contact@cadreannonces.com

www.cadreannonces.com

×